Page optimisée pour un écran de 1024 x 768 pixels

Été 2004 : Rocheuses, Yukon et Alaska

Monique et Jean-Paul MOUREZ à bord du Guépard

11.  SEWARD et KENAI PENINSULA


Vendredi 13 août 2004 : SEWARD (20 km)

Sea Life center
Nuit paisible mais le vacarme mené par la balayeuse municipale qui passe à plusieurs reprises près de nous nous réveille dès 7:15. Il nous est pratiquement impossible de nous rendormir, aussi déménageons-nous sur le stationnement du Alaskan Sealife Center maintenant ouvert qui, semble-t-il, vaut la visite.
Nous déjeunons puis gagnons le bassin des petits bateau pour réserver deux places sur le bateau d’excursion qui part à 14:30 faire un grand tour de plus de 6 heures dans le Kenai Fjord National Park. Nous choisissons la compagnie dont l’horaire nous convient et dont l’itinéraire semble autant laisser la part belle aux sites naturels qu’à la vie sauvage. En attendant l’embarquement, nous disposons de deux bonnes heures pour retourner visiter le Sealife Center. Bivouac devant Seal life Center

Monique et le macareux
Voué à l’étude et à la protection du milieu marin, et aux soins aux animaux malades ou blessés, le centre a aussi une mission éducative qu’il remplit à travers les salles ouvertes à la visite. La présentation très claire et très aérée en fait une fort belle activité pédagogique pour les enfants d’âge scolaire, mais la qualité des informations et leur base scientifique évidente rend le parcours très intéressant pour les adultes aussi.



Une tirelire originale
Courtepointe illustrant
la vie sauvage de l'Alaska
Courtepointe en patchwork

Bernard l'ermite Une douzaine d’aquariums montre aussi, dans de superbes décors naturels reconstitués, une collection de poissons et d’autres organismes marins, tandis deux grands bassins extérieurs abritent phoques et lions marins.
Comme dans le cas de la volière consacrée aux oiseaux aquatiques où s’ébattent cormorans, macareux, mouettes etc., des fenêtres placées à l’étage inférieur de l’édifice permettent d’observer la vie aquatique autant que terrestre de ces animaux amphibies. Si les lions de mer restent invisibles, nous observons un bon moment le superbe numéro de nage libre des phoques qui virevoltent autour des rochers installés dans leur bassin. Phoque

Le fjord sous le soleil
Vue sur le fjord depuis la terrasse du Sealife Center

Au quai de Seward
Nous avons eu amplement le loisir de faire le tour du Sealife Center, au tour de la croisière maintenant pour voir toute cette faune – et plus, espérons – dans son cadre naturel, depuis le port de Seward où sont mouillés plusieurs grands paquebots de croisière.
Départ comme prévu à 15:00 précise, sur le Coastal Explorer, un monocoque impeccable tout en fibre de verre, dont les salons s’ouvrent sur le paysage par d’immense baies vitrées, et dont les puissants moteurs permettent d’atteindre rapidement les coins les plus intéressants du fjord. Notre bateau


Monique devant le Coastal Explorer
On quite Sward et ses paquebots


Pêcheurs dans le fjord
On file vers la pleine mer


En vue d'un glacier
Ïlots à contre-jour


Rochers
Ïlots remplis d'oiseaux


Paysage marin
Ïles à oiseaux


Vers les rochers
Elle souffle !


Oiseaux de mer : mouettes


Macareux Lion de mer sur un rocher


Où sommes nous ?
On file vers le retour


Approche du glacier
Près du glacier


Derrière l'ïle, le glacier
Le voilà !

Nous ne serons pas déçus puisque nous resterons un bon moment près du glacier à attendre les craquements sonores qui accompagnent la chute d’énormes pans de glace bleue. Puis seront au rendez-vous les phoques sur la banquise, plusieurs baleines, orques et bélougas, des lions de mer paressant sur les rochers, des nuées d’oiseaux nichés sur des rochers  …

Devant le galcier
Approche de la muraille de glace


En attendant les chutes de glace
On quitte le glacier

Sous un ciel magnifique et par une température douce, le vent frais et la marche rapide du navire nous font supporter polars et coupe-vents. Comme l’autre jour à Valdez, c'est un contact immédiat avec la grande nature de l’Alaska qui nous est proposé, peut-être avec un peu plus de hâte mais avec autant de connaissance de l’environnement, quoique là encore nous n’ayons pas compris grand chose aux commentaires presque continus de notre capitaine amérindien.

Retour vers la baie
Lions de mer

Lorsque nous rentrons au port passé 20:30, le soleil est caché derrière les montagnes et nous sommes sonnés par cette journée passée presque entièrement debout sur les différents ponts et passerelles, à observer le spectacle, fouettés par le vent marin et « brûlés » par le grand soleil.

J-P sur le pont au retour
Dans le fjord au crépuscule


Caboteur...
Retour

Fourbus, nous réintégrons notre Guépard et songeons seulement à trouver un bivouac et dormir.

Montagne et glacier
Retour au port


Small bBoats Harbour
Adieu au Cosatal Explorer !

En nous rendant au stationnement de la compagnie, nous arrêtons prendre quelques victuailles à l’épicerie, puis repérons dans la nuit à quelques kilomètres de la sortie de Seward la route de l’Exit Glacier que nous irons voir demain matin avant de remonter à Anchorage. Une vaste esplanade tout juste défrichée dans la forêt et quasi déserte nous semble l’endroit tout désigné pour passer la nuit. Monique prépare rapidement une soupe pendant que j’installe la literie, puis coucher immédiat dans l’obscurité et le calme. Je tente bien ensuite de mettre le journal à jour, mais abandonne bientôt pour m’endormir profondément.


Samedi 14 août 2004 : de SEWARD à ANCHORAGE (326 km)

Pas un bruit pour nous réveiller, seule la lumière passant par les interstices des stores et rideaux passé 9:30 finit par nous tirer du lit… Nous avons bien récupéré et commençons tranquillement notre matinée par les routines habituelles : douche, rangement de la literie, déjeuner, contrôles des niveaux du moteur et inspection visuelle du Guépard. Je constate alors que le filtre à air est complètement obstrué par la poussière et les relents d’huile remontant du carter, il faudra le changer au plus tôt. Les bougies vétustes seront elles aussi à vérifier - dès que j’aurai trouvé une clé ad hoc - elle sont peut-être à l’origine des petites hésitations du moteur qui hoquette légèrement dès qu’on le sollicite…   Bivouac à l'angle de la route de l'Exit Glacier
Au delà de la rivière, l'Exit Glacier
Nous poursuivons ensuite la petite route longeant la rivière qui, une dizaine de kilomètres plus loin, nous mène à l’entrée du Kenai National Park (entrée de 5,00 $ pour le véhicule). On laisse le Guépard sur le stationnement déjà bien rempli et, en grimpant à travers le petit boisé de sorbiers et de frênes qui maintenant recouvre l’ancienne moraine, grimpons jusqu’au pied du glacier lui-même.

Exit Glacier et son torrent
Le névé

On constate que, d’après les bornes placées de loin en loin, il a beaucoup reculé depuis 1780, date des premières observations. Le site demeure fort beau, tout comme le vaste environnement de hautes montagnes et le large lit de gravier gris de la rivière qui coule à ses pieds, attestant que la fonte importante se poursuit. Petite balade facile de près de deux kilomètres que je prolonge de presque autant en empruntant le sentier de nature (Nature Trail) qui longe le cours blanchâtre du torrent puis coupe à travers bois jusqu’au stationnement en donnant toute une série d’informations sur l’évolution du terrain et de la végétation lorsque la glace se retire. Monique, elle, est allée fouiner quelques photos et cartes postales dans le Visitor Center.

Pied du glacier
Bas du glacier


La rivière au pied du glacier

Lac en remontant vers Anchorage
Nous reprenons la route du nord vers Anchorage, dont les larges courbes et les longues rampes, excellentes, passent par une série de vallées et longent plusieurs beaux lacs très sauvages. La circulation est importante en ce beau samedi d’été ensoleillé.

Pique-nique au bord du petit Jerome Lake, au milieu des fleurs d'épilobes... Jerome Lake
Canyon creek
...puis passage le long du Canyon Creek dans un site panoramique aperçu depuis un vaste belvédère... 


Étang en ratrappant Turnagain Arm ...avant de rejoindre un peu plus loin l’extrémité du Turnagain Arm dont nous longerons la rive nord sur près de 80 km pour rejoindre Anchorage. Même belle route qu’avant-hier, mais chaussée plus encombrée… Le long de Turmnagain Arm

En arrivant en ville, nous nous dirigeons immédiatement vers le Costco situé au sud de l’agglomération pour faire le plein d'essence à bon prix et quelques courses d'épicerie (l’alimentation est ici moitié moins chère qu’hier soir à Seward !). Plein d’eau sur le robinet d’une station de lubrification maintenant fermée (il est 19:30) puis recherche d'un coin tranquille pour passer la nuit sur des rues résidentielles entourant l’université. Monique nous dégotte une impasse donnant sur un parc boisé près d’un petit lac (Lake Otis). Nous allons discrètement stationner tout au bout de la rue devant la dernière maison et nous y installons pour la nuit. Souper d’un délicieux filet de saumon frais, visionnement de photos prises jusqu’à présent et coucher pour Monique, tandis que je poursuis la mise en ordre des photos et rédige le journal en souffrance jusque tard dans la nuit.


12.  ANCHORAGE  et DENALI National Park

Accueil de 2004 - Rocheuses, Yukon et Alaska

Accueil du Guépard

Accueil de l'Aigle