Page optimisée pour un écran de 1024 x 768 pixels

Nouvelle Écosse

Juillet 1984

Jean-Paul et Monique MOUREZ



  Carte de l'itinéraire

    
19 juillet 1984 : de MONTRÉAL à RANGLEY (Vermont)

Départ de Montréal vers 15:00 par Lachine et le Pont Victoria pour gagner l'Autoroute des Cantons de l'Est jusqu'à Magog. Nous entrons bientôt aux U.S.A.

Nuit dan une "cabin" à Rangley, au dessus d'un lac. Nous soupons et déjeunons sur la galerie de la cabine, en observant des mouffettes jouant dans le champ devant nous.   
Petit déjeuner au dessus du lac
Petit-déjeuner sur la terrasse de notre cabine,
au dessus du lac à Rangley


Mouffettes dans le cjamp derrière la cabine
Mouffettes (putois) dans le champ
 L'Etete


Vendredi 20 juillet 1984 : de RANGLEY à CAMPBELLO

Route américaine vers le Nouveau-Brunswick à travers la forêt touffue plutôt monotone du Maine. Nous rattrapons l'Océan à l'île Deer Island où il ne fait pas très beau et où surtout nous cherchons en vain à déguster un homard; c'est pourtant le site du plus grand vivier au monde !

Camping à côté du ferry pour Campbello.
Deer Island : vivier



Samedi 21 juillet 1984 : de CAMPBELLO à NEW GLASGOW

En route vers St John. Dîner au homard - enfin ! - au restaurant Brassan's sur le port, devant les nouveaux équipements touristiques aménagés dans les anciens entrepôts. Nous passons alors en Nouvelle Écosse et en longerons la côte jusqu'à Tagamouche. Souper dans un restaurant allemand en passant à Amherst.



Dimanche 22 juillet 1984 : de NEW GLASGOW à LOUISBOURG

Église de Pomquet De New Glasgow à Antigonish. À Pomquet, arrêt sur une belle plage où nous prenons un bain de soleil.
Franchissant le détroit de  Canso, nous passons sur l'Île du Cap Breton où nous visitons l'Île Madame avant de suivre le rivage des lacs du Bras d'Or, cette vaste mer intérieure occupant le centre du Cap Breton.
Vers le détroit de Canso
Le détroit de Canso et sa digue reliant le Cap Breton au continent
    
Sapin le long de la rouite vers les îles Côte et îles près de l'Isle Madame

Puis nous suivons le rivage des lacs du Bras d'Or, cette vaste mer intérieure occupant le centre du Cap Breton. Recherche d'un garage Mazda à Sydney pour faire réparer l'échappement de la GLC accroché  sur une souche, puis camping près de Louisbourg. Souper dans un restaurant "français" snob de Louisbourg. Cher mais bon. Voilà qui nous change du fish and chips néo-écossais trop souvent et uniquement proposé sur les menus des petits restaurants le long de la route...

Côte de l'Îsle Madame Petit port sur l'Isle Madame


Lundi 23 juillet 1984 : de LOUISBOURG à SYDNEY

Visite de la forteresse de Louisbourg remarquablement restaurée. Ciel variable, air humide et frais... Le site choisi par les Français pour édifier cette dernière défense avant la conquête par les Anglais était vraiment exécrable !
Grande rue et Porte du Soleil à Louisbourg
Grande Rue de Louisbourg

Port de Louisbourg au XVIIIème
Dans le Musée, le port au temps de la courte apogée de Louisbourg
Jardin de l'apothiocaire

Entrepot Maçon et garde

AQUberge sur la grande Rue
L'Auberge
Sur le quai de Louisbourg
Le quai

Forteresse
Dans la cour de la forteresse
Rempartsd

Vue sur les marais
Les landes désolées entourant la forteresse
Louisbourg en soirée
La forteresse de Louisbopurg dans la brume du soir, de l'autre côté de la baie

Retour à Sydney où nous dormons dans les Gardner's Cabins et soupons au MacDonald.



Mardi 24 juillet : de SYDNEY à BADDECK

Petit déjeuner au garage pendant la réparation de l'échappement chez Midas. Puis pharmacie et visite chez le médecin pour Monique qui souffre des yeux. En route vers Baddeck.

Monique se repose dans les jardins du Musée historique Bell pendant que Jean-Paul visite la riche exposition consacrée aux nombreuses recherches et découvertes d'Alexander Graham Bell. Celui-ci avait ici sa vaste maison de vacances et y expérimenta une foule d'inventions. Baddeck jardin du Musée Bell

Camping à côté de Baddeck et fin de la visite du musée après le pique-nique du soir dans le camping.



Mercredi 25 juillet 1984 : de BADDECK à CHETICAMP

Arrivée à Chéticamp En quittant Baddeck en fin de martinée, nous commençons à parcourir la fameuse route panoramique du Cabot Trail et gagnons Chéticamp vers 13:00 où nous louons une cabine.
Monique s'y repose tout l'après-midi pendant que Jean-Paul visite l'île sous un ciel variable et déjeune au restaurant. Plage de Chéticamp
Chéticamp depuis l'île
Chéticamp depuis son île la protégeant du large
Le soir, souper au musée acadien d'une traditionnelle "chaudrée" de palourdes et visite de l'île protégeant le petit port. Au mlieu des moutons paissant l'herbe folle nous poussons jusqu'au phare pour admirer le coucher du soleil.

Vagues sur la plage Chéticamp depuis l'île

Phare de Chéticamp



Jeudi 26 juillet 1984 : de CHÉTICAMP à PICTOU (Cabot Trail)

Petit déjeuner acadien nourrissant. On cherche les homards à Grand Étang, puis de Chéticamp nous prenons le Cabot' Trail, cette superbe route panoramique faisant le tour de la péninsule nord de l'île du Cap Breton. Environment parfaitement préservé à l'intérieur du Parc national des Highlands du Cap Breton.
Cabot Trail après Chéticamp

Côte de Cabot Trail Côte de Cabot Trail

La route de Corniche du cabot Trail Côte de Cabot Trail

Cabot Trail : Fishing Cove

Cabot Trail : White Point Cabot trail : port de White Point

Cabot Trail : Black Brook Cove Cabot Trail : Cap Smokey à l'horizon

Bouclant notre itinéraire de 303 km à Baddeck, nous y soupons dans un restaurant chinois (!) faute de homard, puis nous roulons dans la soirée jusqu'au camping de Pictou en admirant le coucher de soleil en passant Tracadie.
Coucher de soleil en passant Tracadie
Coucher de soleil sur la baie de Tracadie


Vendredi 27 juillet 1984 : de PICTOU au QUÉBEC


Village Acadien Pour rentrer à Montréal nous emprunterons la route longeant la côte est du Nouveau Brunswick. Cette région fut d'abord colonisée et développée par les premiers Français venus s'établir en Acadie. Visite sous la pluie du Village acadien à Caraquet...

Enclos prèes d'une ferme Maison Mazerolle

Maison Mazerolle Souvenir d'une soupe paysanne revigorante partagée avec les hôtes en costume XIXème ...

Aboiteau ouvert
Un aboiteau drainant le marais;
une trappe empêche la remontée de l'eau salée à marée haute

Caveau à légumes de la maison Robichaud
Caveau permettant de conserver les légumes tout au long de l'hiver

Maison Doucet
Intérieur typique du XVIIIème en Nouvelle France
Maison Cyr

Maison Cyr Magasin général

Moulin du village acadien
Le moulin à eau


Grande Anse : le rocher Pokeshaw et ses oiseaux dans le brouillard de la Baie des Chaleurs

Rocher Pokeshaw et plage Rocher Pokeshaw

Oiseaux sur le iocher


Samedi 28 juillet 1984 : de la frontière québécoise à MONTRÉAL

Baie des Chaleurs : l'Île aux Hérons l'Île aux Hérons
L"ïle aux Hérons et un beau spécimen pêchant dans la bature

Héron
L'Île aux Hérons
l'Île aux Hérons

Côte de la Baie des Chaleurs


Vallée de la Matapédia
Vallée de la Matapédia

Québec : moulin de Sainte-Flavie
Moulin banal de Ste Flavie
Après la traversée de la Gaspésie par la vallée de la Matapédia, route rapide le long de la côte nord de la Gaspésie rattapée à Sainte-Flavie, passage à Lévis en face de Québec en fin d'après-midi et retour direct à Montréal. Lévis : Château Frontenac en fin d'après-midi
Silhouette de Québec vu de Levis


Accueil de l'Aigle

   © 2004