Page optimisée pour un écran de 1024 x 768 pixels


Sabbatique 1988-89

Juliette, Mathieu, Monique et Jean-Paul MOUREZ
à bord de leur Pilote 470

7. Balade au Jutland : Legoland (Danemark)


Dimanche 14 août 1988  : de GLUCKSBURG (frontière danoise) à VEIJLE (DANEMARK)

 Cette fois nous entrons au Danemark, quasiment sans nous en apercevoir tant les frontières entre les états de la C.E.E. sont devenues symboliques. Par une toute petite route, nous gagnons Abenra d'où l'on contemple un joli panorama sur la baie. Nous faisons ensuite un détour tout ce qu'il y a de plus bucolique par Skamlingsbanken, point culminant de la péninsule du Jutland avec ses 113 mètres. De là-haut, on a une vue splendide sur l'arrière pays vallonné et verdoyant et l'on aperçoit même l'île de Fyn (la Fionie), au loin en mer.

Carte d'entrée de Juliette à Legoland
Carte d'entrée de Juliette à Legoland
Cependant la fébrilité manifestée par Mathieu et Juliette prend le dessus sur tout autre intérêt géographique, aussi via Kolding rallions-nous bientôt le parc de Legoland à Billund.
Enfin un parc d'attractions destiné aux enfants qui se montre intelligent! Je suis émerveillé par les villages et sites miniatures représentant diverses régions de l'Europe ou du monde, entièrement construits en briques Lego. Les dioramas, la plupart animés, sont dispersés dans un grand jardin avec arbres miniatures, bassins et mini-relief. C'est splendide, très original et absolument fascinant. Reconstitution de quai au bord du Rhin
Reconstitution de quai au bord du Rhin
Safari dans le mini-parc africain...
Safari dans le mini-parc africain de Legoland...
Reconstitution de la place du Palais Royal d'Amalienborg
Legoland : reconstitution de la place du Palais Royal d'Amalienborg
Mathieu et Juliette se passionnent pour le Goldmining dans le sable de Laredoland; ils y passent un long moment à extraire à la battée des pépites d'"or" qu'ils font ensuite fièrement frapper en médaille. Nos prospecteurs d'or au travail !
Legoland : nos prospecteurs d'or au travail !

Autoskol
L'Autoskol de Legoland
Puis c'est l'"auto skole" qui retient leur attention; ils veulent absolument  prendre un cours de conduite internationale à bord d'une des petites voitures électriques parcourant un circuit de type "sécurité routière". Un diplôme Lego vient sanctionner leur bonne conduite... 
Quant à Monique, elle sort enchantée de la visite du musée de poupées et du Titania Palace, un extraordinaire palais miniature offert à la Reine Mary, l'une des filles de la Reine Victoria.
Titania Palace vue générale
Titania Palace : vue générale
Chambre à coucher de la Reine Titania
Chambre à coucher de la Reine Titania

La salle à manger de la Reine
La salle à manger de la Reine

Titania Palace : le boudoir royal...
Titania Palace : le boudoir royal...


Nous quittons le parc à sa fermeture vers 20:00, décidant d'aller faire réparer la transmission au garage Citroën de Veijle. Voilà un bon prétexte pour utiliser son stationnement comme gîte pour la nuit...


Lundi 15 août 1988  :  de VEIJLE à HORSENS

Citroën n'a évidemment pas la pièce en stock, mais la fait livrer à Alborg où l'on nous prend un rendez-vous chez le concessionnaire local pour jeudi prochain à 10:00 ! Nous sommes ravis de découvrir ainsi l'efficacité danoise... A la demande générale, nous décidons alors de retourner passer la fin de la journée au Legoland avant de reprendre la route. Mathieu va "travailler à la mine d'or" (d'où il revient en rage après qu'il ait dû rendre toutes les "pépites" qu'il commençait à thésauriser...). Pendant ce temps Monique et Juliette vont visiter plus à fond les musées des jouets et des poupées. Je préfère rester dans le camping-car pour bricoler et écrire.

Poupée 1871
Poupée 1871

Musée de la poupée de Legoland
Musée de la poupée de Legoland
 
Les visiteurs quittant le parc vers 17:30, nous poursuivons notre chemin en passant par Jelling. Nous y admirons les deux tumuli et les deux très belles pierres runiques du roi Gorm (Xème siècle) dont le soleil descendant accuse les reliefs mystérieux. Revenant enfin à Veijle, nous franchissons le nouveau grand pont enjambant le fjord et allons camper sur un petit terrain aménagé au bord d'un étang à Horsens. Le nouveau pont de Veijle
Le nouveau pont de Veijle

Mardi 16 août 1988  :  de HORSENS à AARHUS

 Les installations du camping nous permettent de prendre une douche à l'aise, de recharger les batteries sur le secteur et de faire un peu de lavage. Nous finissons la matinée en écrivant notre réclamation officielle à l'assureur pendant que les enfants jouent au badminton dans le champ. Le temps demeure frais et variable lorsque, vers 12:00, nous partons en direction d'Aarhus.

Évitant le centre ville, nous nous dirigeons d'abord vers le parc archéologique de Möesgard. Sous les grands arbres, nous avons la surprise de découvrir un troupeau de daims en semi-liberté auxquels Juliette et Mathieu tiennent absolument à donner des carottes...
 

La biche de Moesgard n'a pas l'air d'aimer les carottes de Mathieu...
La biche de Moesgard n'a pas l'air d'aimer les carottes de Mathieu...
Juliette n'a guère plus de succès avec le cerf !
Juliette n'a guère plus de succès avec le cerf !

Puis nous nous rendons jusqu'au Musée de la Préhistoire; cependant, plutôt que faire une trop brève visite intérieur vu l'heure tardive (16:30), nous préfèrons suivre la "piste préhistorique". Des monuments anciens, temples et tombeaux restaurés ou reconstitués, sont disséminés dans les champs, les bois et les rivages du domaine de Möesgard, et c'est pour nous une promenade aussi agréable qu'instructive. Le soir venu, nous allons coucher au "Camp des Fleurs", un beau camping tranquille en bordure du parc. Mais la vie au Danemark s'avère décidément bien chère pour des voyageurs près de leurs sous comme nous : l'emplacement coûte 16.00 $ la nuit, et encore, sans le branchement électrique...

Mercredi 17 août 1988  :  de AARHUS à ALBORG

Nous retournons au musée de Möesgard, magnifiquement installé dans un château XVIIIème (manoir avec grande cour carrée entourée de ses communs où ont été aménagées les salles d'exposition). Nous y trouvons une très belle présentation de la vie préhistorique et viking dans la région. Malheureusement ici encore, bien peu d'informations sont écrites en anglais; quant au français, on n'y pense même pas... Mais "d'ici deux ans tout sera refait bilingue", m'affirme le conservateur auquel je souligne cette lacune.
Bosse en centre de bouclier viking (bronze doré)

Nous traversons à nouveau le parc des daims où cette fois ce sont d'énormes sangliers et leurs marcassins qui attirent l'attention des enfants. Puis nous faisons un petit tour au centre ville de cette grande agglomération de plus de 250 000 habitants. 

Truie avec ses porcinets
Truie avec ses porcinets
Après un coup d'oeil fameux groupe sculpté des cochons qui pissent, hautement symbolique de la richesse agricole danoise, nous allons manger à l'international Mac Donald avant de courir un bon moment une photocopieuse pour expédier notre réclamation à l'assurance.
Nous terminons ce trop court séjour à Aarhus par une balade dans le "Den Gamle By", une pittoresque vieille ville reconstituée avec d'anciennes maisons provenant de tous les coins du Jutland. Divers commerces et artisanats y sont présentés, mais les guides animateurs en costumes d'époque démontrant les anciens savoir-faire sont absents : nous sommes trop tard en saison, paraît-il. Équipage dans le Gamle By
Équipage dans le Gamle By


 
Scierie du Gamle By
Scierie du Gamle By

Chez l'apothicaire
Chez l'apothicaire
Monique et les oies du Gamle By
Monique et les oies du Gamle By

 
Nous filons enfin vers Alborg où nous avons notre rendez-vous chez le concessionnaire Citroën. Un bref arrêt au passage à Fyrkat, en banlieue d'Hobro, nous permet de contempler de loin les restes d'une grande citadelle viking circulaire et un joli moulin à eau. Nous allons finalement coucher sur le stationnement du garage à Alborg. Le camp viking de Fyrkat
Le camp viking de Fyrkat

Jeudi 18 août 1988  :  ALBORG

Vers 8:30 nous sommes debout pour nous présenter à 9:50 à l'atelier où l'on nous reçoit aussitôt. Le mécanicien change la transmission, mais s'aperçoit par la même occasion que la poulie de la pompe à eau est mal serrée et que la courroie, déchiquetée, est à remplacer... Nous faisons un petit tour d'essai pour nous rendre compte... que la réparation n'a rien changé à notre problème de vibrations ! En fait, constate le chef d'atelier astucieux, notre transmission était en bon état, mais l'axe de la transmission, mal bloqué du côté gauche, entraîne des vibrations gênantes du côté droit... C.Q.F.D., il fallait y penser ! Un tour de clef, et le problème qui nous poursuit depuis maintenant plus de 1 000 kilomètres est réglé. Cependant le garagiste nous demande de revenir le lendemain pour réaligner les poulies et changer la courroie qu'il doit commander.

Un peu écoeurés par tous ces problèmes mécaniques qui continuent de nous poursuivre et de nous retarder, mais décidés à les régler complétement avant d'aborder les routes sinueuses et les solitudes de la Norvège, nous partons visiter Alborg. Tour des vieilles maisons dans les petites rues du centre ville, magasinage Lego et Playmobil, visite du Musée d'Art Moderne fort beau dont l'architecture nous étonne par ses volumes et son éclairage zénithal très particulier. En revanche les oeuvres exposées nous laissent ou perplexes ou indifférents... Nous apprendrons par la suite à mieux connaître le maître d'oeuvre des murs, le grand architecte finlandais Alvaar Alto.

Musée du Nord Jutland dessiné par Alvar Alto
Musée du Nord Jutland dessiné par le grand architecte finlandais Alvar Alto

 Nous faisons enfin quelques courses dans un immense supermarché où nous avons l'agréable surprise de nous faire offrir des fleurs par une brave dame canadophile ! Les enfants, toujours en quête d'attractions originales, épluchent les prospectus touristiques. Ils repérent un "Vanland", sorte de complexe sportif avec piscines, vagues artificielles et cascades d'eau. Très excités, ils nous entraînent à l'intérieur mais trouvant l'accès aux bassins fermé, nous font promettre de les y laisser un bon moment le lendemain. Nous retournons dans la soirée à notre "camping Citroën" où nous passons une autre excellente nuit.


8. Traversée vers la Suède et la Norvège; Oslo

Accueil de « Sabbatique 88-89 »

Accueil de l'Aigle

© 2008