Page optimisée pour un écran de 1024 x 768 pixells

Construction du Guépard :

quelques étapes marquantes...



Après l'achat à l'automne 98,
pose de l'entrée électrique...



fabrication du faux plancher arrière, 
isolation des parois...

... et  du plancher de la dînette/lit.

Après la pose du toit

Au printemps 99, fabrication et pose du toit sur mesure.
Le Guépard étant encore loin d'être utilisable, pause des travaux
durant l'été pour un voyage en France avec l'Aigle !



L'intérieur du toit surélevé brut vers l'arrière

L'intérieur du toit brut vers l'avant


À l'automne 99, le toit est garni de tasseaux sur lesquelles s'accrocheront séparations et mobilier. On réfléchit donc aux options possibles...

 ...et on essaie des maquettes en carton pour évaluer volumes utiles et espaces disponibles.



En novembre 99 les plan sont arrêtés, il faut  maintenant découper les 4 ouvertures et poser les 2 fenêtres percées dans le toit.

 

Le toit a été bien isolé par 4 cm d'uréthane giclé qu'il faut araser le long des tasseaux en réservant l'espace du grand panneau de toit central.

Le lanterneau motorisé arrière est déjà installé.

 
Au printemps 2000 commence la pose du recouvrement de finition en contreplaqué de 4 mm et la construction des premières séparations des placards (ici la lingère et le vide-poches au dessus de la dînette), derrière l'espace du lit haut surmontant le poste de conduite.

Le panneau de toit ouvrant de 60 x 60 cm a été construit de toutes pièces au chaud dans l'atelier (voir la page Bricolages) et scellé dans le plafond dès les premiers beaux jours.


 

Un coin cuisine/douche qui commence à prendre sa forme définitive...

 ...et offre des rangements amplement suffisants, semble estimer la future maîtresse de maison !

 
En regardant vers l'arrière depuis la dînette centrale, l'espace de la cuisine/douche recouvert d'une dalle de caoutchouc étanche et entouré par les comptoirs. À gauche, la penderie et le W-C escamotable, à droite la paillasse de la cuisinette où est encastré le réfrigérateur.

Deux puissants haut-parleurs Alpine sont encastrés dans les meubles; les volumes vides servent de baffle et leur confèrent une excellente sonorité.

 

En face de la future dînette largement éclairée 
par les fenêtres latérales et le panneau central,

Monique achève de coller le tapis mural dans la penderie
dont on a enlevé le panneau latéral.

 

En juin 2000, la silhouette très surélevée caractéristique du Guépard dont s'achèvent les aménagement intérieurs, incitant à rêver à un prochain départ...

 

Pendant que Monique vernit soigneusement toutes les garnitures de chêne doré recouvrant les angles des meubles...


...Jean-Paul procède aux tests d'étanchéité du grand réservoir d'eau froide de 140 litres qui va prendre place sous la banquette arrière de la dînette

 

Monique mesure au plus juste le plateau 
contourné du comptoir arrière...

...avant de tailler l'Arborite à partir du gabarit.

 
Jean-Paul connecte les circuits des pompes sur la centrale électrique. Celle-ci a été construite de toutes pièces en haut de la colonne surmontant la penderie, en arrière de la porte latérale à glissière...


...puis il insère le chauffe-eau/ réservoir d'eau chaude de 60 litres dans l'espace soigneusement isolé aménagé sous le faux plancher arrière. À gauche, on aperçoit la soute de 250 litres et à droite l'extrémité du réservoir du W-C (40 litres) en acier inoxydable.

Ça rentre ! Un dernier emmaillotage du chauffe-eau en acier inoxydable dans de l'isolant Reflectix avant de le glisser dans son logement. Reste à connecter sous le plancher les réservoirs d'eaux grises et d'eaux noires au circuit d'évacuation, et la plomberie sera terminée !


Petit déjeuner dans un cadre agréable
maintenant presque achevé...

 
Corvée de vaisselle...



Le soir à l'étape, Juliette achève sa toilette
tandis que Jean-Paul semble avoir déjà 
commencé sa nuit dans le lit de la dînette...

 

En été comme en hiver, le Guépard est toujours prêt à nous emmener en grand confort vers des cieux différents...

 



Accueil du Guépard

Accueil de l'Aigle

   © 2001